La Tribune, Sherbrooke, samedi 21 décembre 1996   Arts et spectacles  

À faire taper du pied...

Rachel LUSSIER  contacter Rachel Lussier


Dix jours et ce sera déjà le temps de se la souhaiter heureuse, de swinguer la bacaisse dans le fond de quelque chose, de prendre un p'tit coup parce que c'est agréable. Après les suggestions de cadeaux dans tous les genres musicaux soumises en novembre, après les propositions d'albums pour enfants et de disques de Noël, Voici quelques titres qui devraient plaire aux amateurs de folklore, ou de musiques inspirées par la tradition. Année faste. Le "missonnariat" des géants de La Bottine souriante porte-t-il enfin fruit ? Ou devenons-nous conscients que le folklore québécois, au regard des autres, c'est le World beat d'ici ?

Chose certaine, les jeunes s'y remettent. Alors si vous voulez être dans le coup... D'abord, quatre très bons disques tellement bien ficelés qu'il devient difficile de les départager.


disques

le groupe masqué

Folklore... progressif ?

Nous avons parlé de La Bottine souriante en spectacle (pro.Mille-pattes. Musicor) antérieurement, un album fait surtout pour qui ne possède pas ou possède peu de disques de ces seigneurs du genre. Et dans ce cas particulier, le "livre", que je n'aime habituellement guère, ajoute un petit côté convivial sympa. Livret superbe. - Soyons fiers d'eux, nos amis de La Veillée est jeune se classent facilement en tête de liste cette année avec leur troisième production. Cantons chantent, Cantons dansent (Coeur de lion, Musicor) s'avère le meilleur disque en carrière de ce groupe qui ne cesse de se bonifier. Recherche brillante des folklores typiques à notre région, arrangements et harmonies fignolés, délicieux choix de pièces qui vont de la rigolade à la tendresse. Chapeau gang. -Autre beau plaisir, le retour des madelinots de Suroît vieux routiers, les mecs présentent Ressac (Gestion Son Image, Musicor), un disque inventif comme tout.

Inspiration folklorique et paroles de modernité, arrangement qui sonnent le frais, l'accent chaleureux des îles et l'intelligence du jeu musical en prime. - Une surprise maintenant et pourtant il appert qu'il s'agit d'un troisième disque : La vesse du Loup qui, avec Sur le bord des États (Prod. Les jeunes loups, dist.Fusion III), étonne et enchante. Le disque m'est parvenu comme ça, sans présentation aucune. Adorable. Sais pas trop d'où ils viennent si ça n'est d'un environnement plutôt urbain. Cette influence, comme la jeunesse du groupe (du moins l'apparente) se manifeste tout au long de l'album où se mêle les classiques du type "Le rapide blanc" et les créations d'un dénommé Mario Breault.

Belle inspiration. Instruments traditionnels auxquels on a ajouté notamment guitares et caisse clair. Arrangements soignés. Modernité saine inscrite dans le respect de la tradition.

En fait, voici des disques qui prouvent que le folklore peut rajeunir, bouger, qu'il peut devenir une musique... progressive !

À souligner que ceux-là sont aussi faits pour être écoutés à l'année longue.


La Tribune, Sherbrooke, Samedi 21 décembre 1996 Arts et Spectacles, cahier B6
Accueil - légende - meute - principaux fait d'armes
discographie - presse

Infos/contact : Mario Breault au 450-898-6488

vesseduloup@me.com