L’Acadie NOUVELLE, le jeudi 24 juin 1999

a r t     e t      c u l t u r e


Une première halte en Acadie
pour La vesse du Loup

DIEPPE. Comme le loup, les musiciens de La vesse du Loup ont plusieurs corde à leur arc, mandoline, violon, guitare et percussions. Ils chantent, dansent et tape du pied.

Sylvie Mousseau

Le groupe originaire de la région de Lanaudière au Québec formé de Mario Breault (voix et guitare), du percussionniste Éric Breton du bassiste François Marion, du violoneux Tommy Gauthier et du guitariste Daniel Lacoste met les pieds pour la première fois sur le sol acadien. Les cinq musiciens et une choriste sont en spectacle au Parc du Bicentenaire à Dieppe, ce soir pour célébrer la Fête de la Saint-Jean Baptiste.
« La vesse du Loup est le résultat digestif de tous nos styles musicaux » déclare Mario Breault au cours d’un entretien téléphonique.
Après la sortie en 1993 de son premier album En passant par les épinettes, la formation a eu une ascension fulgurante au Québec, Moins connu (album) au Nouveau-Brunswick, la vesse du Loup a la ferme intention de remédier à cette situation. Cette image symbolique du loup qui suscite un peu de mystère est très présente dans la promotion du groupe. .

Reconnu pour son répertoire enlevant qui swing entre les grands classiques québécois, la chanson traditionnelle et ses propres compositions originales, La formation a fait fureur récemment en Europe.
« On est tombé sur le dos de voir comment les Français nous aime », lance Mario Breault.
Ils ont participé également au Coup de cœur francophone à Lafayette. Avec trois albums à son actif, La vesse du Loup prépare actuellement un quatrième enregistrement.
« Il y aura un petit côté celtique. Nous autres on suit le folklore depuis longtemps. Il y a Plusieurs groupes qui jouent des reels irlandais. C’est tellement beau et on aimerait bien s’en servir pour notre prochain album », Explique Mario Breault qui écrit aussi les textes pour le groupe.
Pour le spectacle à Dieppe, La vesse du Loup concocte un menu tout à fait spécial afin de souligner la fête nationale du Québec, toujours en gardant une saveur de La vesse. Ils interprèteront entre autres les grands classiques québécois
La vesse du Loup aime bien mixer les genres musicaux tels que le blues, bluegrass, jazz, pop.

« Ce qui nous caractérise c’est le mélange de tous les instruments et des styles. Nos influences nous viennent autant de Led Zeppelin que de la Bottine Souriante ou du groupe Harmonium. C’est un mélange de pop et de traditionnel », mentionne Mario Breault.

Leurs textes sont parfois engagés tel que la chanson Les clés de mon pays. Mario Breault s’inspire aussi de ce qu’il voit comme dans la pièce La p’tite vie. Le musicien est très emballé à l’idée de venir au Nouveau-Brunswick.

« J’ai tout le temps entendu parler qu’il y avait en Acadie un engouement pour la musique folk. Je sais que la Bottine Souriante a beaucoup de succès. Nous allons aller vérifier ça », affirme le chanteur et guitariste aux origines acadiennes.

Cet été, La vesse du Loup donne quelques spectacles au Québec puis elle retourne en France et enregistre son album. Il y aura peut-être aussi une mini-tournée au Nouveau-Brunswick. Le spectacle de La vesse du Loup débute ce soir (jeudi) à 18h30 au Parc du Bicentenaire.

Accueil - légende - meute - principaux fait d'armes
discographie - presse

Infos/contact : Mario Breault au 450-898-6488

vesseduloup@me.com