En passant par les ÉpinettesÀ la campagneSur le bord des ÉtatsLa vesse du Loup

La vesse du Loup

Autres titres sur l'album

La même histoire
Le temps du bouffon
La Bittt à Tibi
La romance d'Élizabeth
Le step du Braillard
Fleur de cabaret
L'amour c'est pas garanti
Le cœur en pénitence
L'hymne à Labrosse
Du rock moman
Cendrillon
Gare aux louves
Salut

Les albums de
La vesse du Loup
sont disponibles en téléchargement

sur Archambault.ca

Et sur iTunes

 

Écouter l'extrait
  Écouter l'extrait

GARE AUX LOUVES
(Mario Breault)

Sa tignasse était rousse comme l'argile
qui nourrissait la plaine
C'était pas du sang mais de la braise
qui coulait dans ses veines
La rumeur de cette louve docile
prosant dans le vent
le fils du voisin fut bien aise
de calmer ses tourments

Z'ont déserté le rang des galets
Pour se prendre un logement
Un deux pièces et demi qu'a chauffait
de son désir ardent
Une table, un lit queen, pis un vieux store
comme toile de fond
Et des cierges complétant le décor
Les grands soirs d'occasion

La seule ombre au tableau c'est qu'elle en
faisait un peu trop
Le gâtant comme un prince, le torchant
De la queue au museau
Et pis lui de s'blaser des caresses
de sa maîtresse
Prend la porte à toué soirs sans sa laisse
Pour courir les kermesses
Une nuit, ruminant la rancune
Et le ressentiment
Elle le vit trotter sous la lune
Avec une jument

À l'aube, revenu, l'animal
A voulu s'allonger
Et la rousse qui était de mauvais poil
L'a juste égorgé

Essuyant les larmes du crime
Au bruit des sirènes
Elle fit comme on fait pour les films
Une belle mise en scène

Sa tignasse était rouge comme le feu
Qui court dans la plaine
La nature des bêtes du bon Dieu
Est parfois bien vilaine

chanson précédente
chanson précédente
Accueil - légende - meute - principaux fait d'armes
discographie - presse

Infos/contact : Mario Breault au 450-898-6488

vesseduloup@me.com